L’huile permet de travailler sur la transparence, notamment celle de la robe qui laisse deviner les formes, et la légèreté, celle du foulard. Miriam en fait ici la démonstration.

J’ai intitulé ce tableau Joli Môve, en référence à la chanson Jolie Môme et à la couleur de sa robe. J’aurais pu l’appeler « vers la lumière » car le travail porte sur l’opposition entre l’ombre et la clarté. Une toile que j’ai eu beaucoup de plaisir à peindre pour un portrait résolument aérien et féminin…

Etape 1

Pour le dessin, les lignes les plus importantes sont appuyées avec un crayon H9. Le visage doit être bien ressemblant, je l’ai donc bien marqué. Pour la robe, en revanche, seules les grandes lignes sont appuyées.

Etape 2

Le fond est directement peint à l’huile. Avec de gros pinceaux et un mélange de terre d’ombre brûlée, de brun van Dyck, de Jaune de Naples foncé, de jaune de Naples rouge, de rose persique, un peu d’ocre Jaune (attention c’est une couleur forte) et du blanc de titane. On pose les couleurs et on les estompe avec de gros pinceaux bombés secs, pour obtenir des transitions tout douces et floues. Je dois laisser sécher plusieurs jours.

Etape 3

Pour le visage tout en douceur et lumière, les contrastes sont doux. Avec mon couteau à peindre, je prépare un mélange de blanc de titane, jaune de Naples foncé, jaune de Naples rouge, brun van Dyck, terre d’ombre brûlée, un point de carmin, de rose persique et de rouge anglais sur ma palette. Ma base pour le visage reste très claire, il suffit d’ajouter un peu d’ombre par ci et par là, du clair aussi et d’estomper pour que la peau prenne vie. Je peins les yeux avec des pinceaux fins ronds, des petits pinceaux d’estompage pour adoucir les traits. J’ai besoin de blanc, de vert olive, de noir, de marron van Dyck… et un point d’ocre jaune car ses iris sont tachetés.

Etape 4

Je continue avec la même base pour le nez et le bas du visage. Je pose mon mélange, j’ajoute les ombres dans le mouillé et je les estompe. Pour la bouche, j’utilise un peu de carmin, de rouge anglais, de blanc de titane et j’ajoute un peu d’ombre avec du noir et du brun van Dyck très subtilement.

Etape 5

Les cheveux sont foncés, avec un peu de lumière à gauche. Je prépare un mélange assez sombre (marron van Dick, terre d’ombre brûlée, noir d’ivoire et un peu de violet bleuâtre permanent). Une fois cette base appliquée sur toute la chevelure avec les pinceaux ronds et les brosses plates, j’ajoute à ce mélange un peu de blanc, de violet et de jaune de Naples rouge et j’applique ces nuances pour faire ressortir les mèches plus claires et le mouvement des cheveux. Deux jours de séchage et je reviens pour des finitions avec les pinceaux ronds très fins.

Etape 6

Je commence par peindre un pan de robe côté gauche, mauve très clair, un mélange de blanc, de violet bleuâtre permanent et de gris de Payne. Le foulard est d’un violet printanier, mélange de violet rouge permanent clair, rose persique, blanc de titane, jaune primaire, vert jaunâtre, gris de Payne, vermillon et rouge de cadmium foncé. Le côté gauche est très clair et plus on va à droite, plus les couleurs deviennent vives. Il faut beaucoup estomper le côté gauche du foulard pour obtenir un beau fondu.

Etape 7

Après le foulard, j’ai peint l’épaule et le bras jusqu’aux bracelets. J’ai utilisé la même base que pour son visage. Encore une fois, j’applique ma base, j’ajoute les ombres et les clairs et j’estompe. Je peins les mains avec la même base, un peu de rouge de cadmium foncé, vermillon et un point de blanc pour ses ongles vernis. Les bracelets sont en orange permanent, jaune de Naples foncé, marron et blanc. J’ai gardé un peu de la base chair que j’ajoute au violet de la robe, là où elle est transparente.

Acheter