À travers ses personnages réalistes captés dans leur environnement, magnifiés par la couleur, l’ombre et la lumière, l’artiste distille l’émotion du bout de ses brosses et couteaux.
Par Gabrielle Gauthier

Artiste multi-facettes, Sylvie Gérard a plus d’une corde à son arc. Décoratrice, elle réalise de merveilleuses fresques et trompe-l’œil sur divers supports. Portraitiste, elle croque à l’huile, au fusain, au pastel, à la sanguine… des portraits réalistes d’après photos. Peintre, elle dispense des cours et stages pour adultes et enfants dans son atelier choletais, partageant avec ses élèves son savoir sur la perspective, les ombres et lumières, le croquis… Des activités « indissociables qui permettent de rester moi-même avec mon expression personnelle », précise celle qui est surtout une artiste de talent qui sait magnifiquement tracer sur la toile des scènes de vie d’un positivisme éblouissant !

RÉPANDRE DE PETITS BONHEURS

Affectionnant tout particulièrement les scènes de la vie quotidiennement dévoilant des instants heureux, des moments de joie, l’artiste capte les regards de ses personnages, leur sourire, les sentiments qu’ils dévoilent par un geste, une
attitude, un mouvement et les rend magnifiquement sur ses toiles par un travail minutieux sur la couleur, l’ombre et la lumière. Mixant acrylique et huile qu’elle pose à coups de spalters, brosses et couteaux, Sylvie Gérard travaille la matière pour donner vie à ses tableaux,
offrant aux spectateurs une palette d’émotions intenses et joyeuses.

Vous êtes peintre en décor, artiste peintre et portraitiste. La base de travail est-elle la même ?

Le métier de peintre en décor est basé sur un travail de perspective, de fausses matières, de trompe-l’œil, et je dois répondre à la demande du client. Il y a du conseil et de l’échange en amont de la réalisation. De même, en tant que portraitiste, il faut respecter les traits et la personnalité de chaque personne peinte en y amenant une touche artistique. Pour les toiles en revanche, c’est différent : je choisis les thèmes et laisse libre cours à mes envies. C’est une démarche personnelle…

Dans vos toiles, les personnages sont votre première source d’inspiration. Pourquoi ?

J’aime peindre des émotions, j’aime les gens et je suis optimiste de nature. C’est pour cela que je prends plaisir à transmettre des sourires, des moments de joies, des petits bonheurs et que les visages et personnages que je peins sont colorés et expressifs.

Vos personnages s’insèrent dans des scènes de vie. Est-ce la réalité ou ces scènes sortent-elles de votre imagination ?

Parfois, ce sont des scènes vécues, des souvenirs de vacances… D’autres fois, je m’inspire d’une image, d’une photo que j’adapte à l’histoire que je souhaite raconter.

D’ailleurs, comment choisissez-vous vos sujets ?

Je travaille principalement par thématiques, « Les copains, copines », « Les p’tits bonheurs »… Et quand je pense en avoir fait le tour, je passe à une autre série, avec une autre palette et, parfois, une touche picturale différente. J’aime explorer les possibilités…

Et comment travaillez-vous ?

La réalisation des toiles se fait dans mon atelier-galerie en bord de Loire, où je dispense également des cours. Pour les décors en trompe-l’œil, le travail se fait évidemment in situ.

Votre recherche picturale semble porter entre autres sur la couleur et la lumière. Pouvez-vous nous en parler ?

Je suis une coloriste qui aime travailler la matière. Je travaille ainsi beaucoup sur le contraste ombre/lumière avec l’utilisation de teintes colorées afin de créer des ombres fortes. J’utilise volontairement des rouges ou des bleus comme contraste au blanc franc et lumineux.

De même, le mouvement est-il important dans votre œuvre ?

Sur mes dernières toiles, j’ai recherché à renforcer cette notion de « Vie ». J’ai donc travaillé le mouvement par le biais de jeux de couleurs et de touches dynamiques et spontanées.

Pourquoi avoir choisi l’acrylique ?

Plus exactement, je travaille surtout en technique mixte, acrylique/huile. Je pose rapidement toute  ma base à l’acrylique et je termine avec l’huile que

j’affectionne pour sa texture et ses pigments profonds et intenses. Comment définiriez-vous votre style ? Et en quoi votre identité picturale est-elle si identifiable ?

Mon style est réaliste avec un coup de pinceau franc et spontané qui amène de la force et de la modernité à mon travail.

Que souhaitez-vous « transmettre » à travers vos œuvres ?

Je recherche avant tout le plaisir dans la création et j’aime sublimer les émotions. Je souhaite véhiculer de la joie de vivre, de l’optimisme et de la couleur !

 

 

Lire le magazine