Quand la neige est source d’inspiration

Alors que les premiers flocons sont déjà tombés, l’idée de sortir son chevalet – et ses vêtements chauds – pour  se confronter à l’un des sujets majeurs de la peinture, et 
à de nombreuses difficultés techniques, pointe...
Par Christian Charreyre

Bruegel les voulait précis jusqu’au moindre détail, le romantique allemand Caspar David Friedrich les imaginait chaotiques et torturés, l’américain Frederic Edwin Church recherchait une fidélité quasi photographique, les impressionnistes jouaient avec la lumière et ceux des Ukiyoe japonais sont stylisés jusqu’à l’épure… À toutes les époques, les paysages hivernaux ont inspiré les plus grands peintres comme les amateurs. Symbole d’harmonie, de douceur, de jeux pour les uns et d’hostilité pour les autres, l’hiver est une saison qui donne envie de sortir ses tubes et ses pinceaux.

UN BLANC PLEIN DE COULEURS

Il suffit d’observer avec un regard de peintre pour se convaincre que la neige est loin d’être purement blanche. Réfléchissant le moindre rayon de soleil, jouant le rôle d’une infinité de prisme, les  cristaux font naître une multitude de nuances, entre gris et bleus majoritairement, mais aussi d’ocre, de rose, de pourpre… Des effets qui changent en fonction de l’heure, de la saison, de la nature du ciel, de l’état de la neige (juste tombée, commençant à fondre, gelée…), du lieu (dans les bois, en montagne, en plaine, en ville, dans les alpages…). Il paraît que les Inuits ont plus de vingt mots pour différencier les blancs ! Essayons d’avoir leur regard.

DES CONTRASTES MARQUÉS

La neige trans-forme les paysages, elle adoucit ou épaissit les volumes, simplifie les lignes, amplifie les contrastes. Peindre l’hiver, c’est maîtriser les blancs, mais aussi les couleurs sombres, noirs, gris, bruns… sans oublier d’apprendre à gérer les formes et les volumes, à estomper certains détails et, au contraire, en accentuer d’autres. Quelle que soit la technique utilisée, huile, acrylique mais aussi gouache ou pastel, peindre des paysages d’hiver est un véritable voyage, qui va vous apprendre à mieux observer le sujet, comprendre la lumière, composer un tableau, inventer des solutions techniques… en un mot : créer.