Depuis la fin du XIXème siècle de nombreux artistes se sont installées dans le village normand de Varengeville-sur-Mer, perché sur les falaises de la Côte d’Albâtre. En 1928, l’architecte américain Paul Nelson y achète une maison de campagne et fait découvrir le village à ses amis Marcelle et Georges Braque. Celui-ci, alors reconnu comme l’un des plus grands peintres français, décide à son tour de s’établir en Normandie et construit en 1930 une maison où il fait de longues retraites jusqu’à son décès en 1963. Il y aborde de nouveaux thèmes, paysages,oiseaux, antiquité… et se lance dans la sculpture. De nombreux artistes amis viennent lui rendre visite. L’été 1937 voit séjourner le sculpteur américain Alexander Calder, le catalan Joan Miró, le peintre allemand Hans Hartung : Varengeville est devenu un atelier sans frontières. Après s’être penché en 2017 sur l’atelier normand de Picasso au Boisgeloup, près de Gisors, et en 2018 sur l’itinéraire de Marcel Duchamp de Blainville-Crevon à Rouen, la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie consacre une exposition à cette exceptionnelle colonie d’artistes du monde entier réunis à Varengeville, dans une période troublée marquée par la montée des fascismes en Europe, autour de Georges Braque et de Paul Nelson, qui a acquis plusieurs de leurs oeuvres, dont une gigantesque fresque de Miro qui orne son salon ! Cette remarquable exposition est l’occasion de découvrir des oeuvres mythiques de ces grands maîtres de la première moitié du XXème siècle, mais également de réfléchir à l’importance du cadre et de l’environnement social dans le processus de création.

Jusqu’au 2 septembre 2019

Musée des Beaux-Arts de Rouen
Esplanade Marcel Duchamp 76000 Rouen
Tous les jours de 10h à 18h
Prix : 9 € / 6 €
www.musees-rouen-normandie.fr

 

ACHETER