Céline propose ici un travail de composition totalement imaginaire. La technique utilisée et les couleurs choisies dépendront évidemment des fleurs choisies, conformes à la réalité… ou pas.

 

Matériels: Feuille aquarelle; Arches grain fin 31 x; 41cm; Aquarelle Winsor et Newton; Pulvérisateur

Etape 1
Je dessine légèrement les fleurs et les boutons. Je ne me soucie pas vraiment du réalisme. Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Les fleurs prendront vie avec le tableau. Je mouille la feuille en évitant les fleurs du premier plan et en laissant des zones sèches, pour que le fond ne soit pas uniforme. Je pose l’eau en «diagonale». Je mouille aussi les fleurs qui seront à l’arrière-plan ainsi que les boutons.

Etape 2
Je pose quelques touches de couleurs, d’abord de l’Or quinacridone, puis de l’Or vert et enfin de l’Alizarine cramoisie, que j’utilise également pour colorer certaines fleurs de l’arrière-plan. Cette étape me permet de définir la tonalité générale de mon tableau. Le choix des nuances dorées apporte une plus grande luminosité, tout en rendant un effet naturel.

Etape 3
Tant que le papier est encore humide, je viens poser du Vert de vessie et du Bleu outremer, autour des fleurs, ce qui permet de les mettre en valeur. On travaille ici en négatif, c’est-àdire qu’on s’intéresse non pas à l’intérieur d’une forme, mais à ce qui l’entoure. J’essaie de donner des coups de pinceau qui peuvent faire penser à des tiges ou des feuilles, sans chercher à être trop figurative. Comme le papier commence à sécher, j’obtiens des traits plus ou moins nets.

Etape 4
Tandis que le papier devient sec, je travaille les boutons. Ensuite, je travaille chaque fleur séparément. Pour ce tableau, j’ai utilisé du rouge, de l’Alizarine cramoisie et du Jaune auréoline, mais vous pouvez utiliser les couleurs que vous voulez. Je n’oublie pas de varier les couleurs des fleurs. Pour chaque fleur, je pense à bien laisser les rebords des pétales plus clairs. J’atténue également la couleur ou je la dilue avec un peu d’eau. Au contraire, je fonce le coeur des fleurs.

Etape 5
J’utilise un mélange de Sépia et Bleu outremer pour créer le noir qui sera posé au coeur de certaines fleurs, tant que cette zone n’est pas tout à fait sèche. Pour la fleur blanche, j’ombre le coeur avec un léger lavis bleu violine afin de donner un volume aux pétales. Le coeur est réalisé avec un mélange de Jaune auréoline que je fonce vers le bas avec de la Terre de Sienne brûlée.

Etape 6
Je viens «dessiner» les fleurs de l’arrière plan, toujours en négatif, en me concentrant sur les contours plutôt que sur l’intérieur des pétales. Je dessine ensuite les tiges des fleurs au premier plan. Pour donner un peu de légèreté et de volume au tableau, je projette quelques gouttes de rose sur l’ensemble. Le tableau est terminé, il ne reste qu’à signer.

Remerciements à
Céline Castaingt-Tailleur
www.aquarellement-votre.com

ACHETER